J'observe depuis de nombreuses années les méthodes d'apprentissage chez le chat. Force est de constater que c'est par des jeux d'imitation que les chatons développent leurs aptitudes: bagarres, "chasses" (de joujous, de plumeaux, ou simplement de la queue de maman ou de la grande soeur), etc... Mais quelle ne fut pas ma surprise dimanche dernier de constater que le même procédé (et surtout le même type de jeux) est utilisé chez les maki cata, lémuriens bien connus des visiteurs de zoos. Rien d'étonnant donc à ce que les pédagogues rappellent constamment aux enseignants des enfants les plus jeunes qu'il est fondamental de laisser jouer ces derniers, et il serait bon que les parents humains le comprennent enfin. Allez, une p'tite photo pour illustrer mon propos.

maki-cata

PS: on est bien d'accord que je n'ai jamais vu un chat jouer à la marchande ou à faire la cuisine (encore que, est-ce que tremper sa petite souris dans l'eau de boisson est un jeu de dinette?), pas plus que je ne prône la bagarre comme jeu d'imitation chez l'humain. A chaque espèce ses jeux d'apprentissage.